La spiruline

La spiruline en général

Carte d'identité de la spiruline :

La spiruline est une micro-algue commercialisée comme complément alimentaire en raison de sa richesse en minéraux et en vitamines. Parmi environ 1500 espèces d’algues bleues, 36 espèces sont comestibles. La principale espèce utilisée pour fabriquer des compléments alimentaires est l’Arthrospira platensis.

Considérée depuis des années comme un complément alimentaire naturel, sain et efficace par un grand nombre de personnes convaincues par les résultats obtenus à la suite d’une cure, l’utilisation de la spiruline remonte à des temps très anciens. Les Incas en consommaient déjà comme un aliment à part entière. Depuis fort longtemps, les femmes Kanembou au Tchad récoltent la spiruline, la font sécher pour la consommer avec du mil. La ration individuelle contient à peu près 10 g de spiruline.

La spiruline (nommée ainsi en raison de sa forme spiralée), appartient à la famille des cyanobactéries filamenteuses ou microalgues bleu-vert. Cette cyanobactérie existe sur Terre depuis plus de 3 milliards d’années et est vraisemblablement le micro-organisme le plus ancien de la planète.

La spiruline est commercialisée sous la forme d’une poudre bleu-vert déshydratée, et sous forme de paillettes, - que l'on consomme mélangée à une boisson ou un yaourt pour atténuer le fort goût d'algue - , ou saupoudrée sur des plats selon les préférences... On la trouve également en comprimés, voire en gélules, mais la posologie recommandée de 3g par jour impose d'avaler 6 unités chaque matin, ce qui est souvent un frein à sa consommation.

 

La spiruline chez le sportif :

La spiruline est tout à fait indiquée chez le sportif, quel que soit son niveau.

En mobilisant ses muscles, plus intensément, plus longuement, ou de façon inhabituelle, le sportif entraîne une production de métabolites tels que acide lactique, créatines phosphokinases,...qui vont provoquer postérieurement des douleurs musculaires, des courbatures, des crampes,...surtout si des étirements convenables ne sont pas prévus après l'effort.

  • La spiruline peut aider le sportif en contribuant tout d'abord à augmenter la synthèse d'une enzyme appelée lactate-déshydrogénase, dont le rôle est de limiter la production d'acide lactique pendant l'effort, et en faciliter la transformation hépatique.
  • D'autre part, la phycocyanine contenue dans la spiruline a la propriété d'inhiber la formation de leucotriènes B4, hautement inflammatoires, de cyclo-oxygénase et de lipo-oxygénase, 2 enzymes impliquées dans l'inflammation et la sensation de douleur qui y est associée.

Sur un autre plan, la spiruline contient du fer hautement assimilable, qui participe au développement en taille et en nombre des globules rouges (les hématies) dont l'un des rôles majeurs est de transporter l'oxygène aux cellules. Ainsi, un taux de fer sanguin satisfaisant, dont la fixation sera facilitée par la présence de vitamines B9 et B12 dans la spiruline,  permet au sportif de disposer quantitativement et qualitativement d'un apport énergétique fiable et ainsi augmenter ses efforts en intensité ou en durée.

Enfin, la spiruline contient un acide aminé essentiel très important, le triptophane, précurseur entre autres de la mélatonine. Cette dernière est responsable du rythme et de la qualité de notre sommeil, donc de notre récupération physique et de notre fatigue. Le sportif, grâce à la spiruline, bénéficiera ainsi d'un repos réparateur, et sa récupération physique n'en sera que meilleure.

 

Composition de la spiruline :

Selon son origine, la spiruline renferme entre 55 % et 70 % de protéines d’excellente qualité (grâce à leur proportion d’acides aminés), ce qui est beaucoup plus riche en protéines que le soja (35 %) !

Cette micro-algue contient surtout les 8 acides aminés qui doivent impérativement être fournis à notre organisme. Normalement, on ne les trouve tous ensemble que dans les produits d’origine animale, pas dans les végétaux. Les micro-algues sont des exceptions à la règle.

La spiruline contient également une quantité intéressante d’acides gras insaturés de la famille des oméga-6 (acides gamma-linoléniques).

L’un des autres composants très intéressants de la spiruline est la chlorophylle. Elle a une influence positive sur la fabrication de globules rouges et purifie le sang. En effet, la chlorophylle, avec son noyau hème (comme celui de nos globules rouges) est capable de chélater le magnésium qu’elle contient (nos globules rouges contiennent du fer, pas du magnésium). Cela veut dire qu’elle est aussi capable de chélater d’autres éléments, comme des toxines, et donc d’en « nettoyer » le sang.

La phycocyanine, composante exclusive de la spiruline, a elle aussi des propriétés détoxifiantes et stimulantes du système immunitaire déjà prouvées et qui font encore l’objet de nouvelles recherches pour connaître de nouveaux effets.

La spiruline contient aussi du zinc, du sélénium, du manganèse, du fer, du cuivre, et du chrome et tous les minéraux (calcium, magnésium, sodium, potassium, phosphore).

Elle est un important gisement de fer (de 800mg à 1800mg par kg, soit 20 fois plus que le germe de blé !), un minéral présent essentiellement dans les aliments d’origine animale comme la viande, les abats, le poisson. C’est pourquoi la spiruline est très intéressante pour les végétariens, les sportifs, anémiques, femmes enceintes et adolescents en phase de croissance, .. populations exposées au risque de manque de fer.

 

Effets de la spiruline :

Plusieurs études montrent que la spiruline ou ses extraits interagit avec le système immunitaire qu’elle contribue à stimuler. Les recherches montrent que la spiruline a aussi une action antivirale.

La spiruline contribue à ralentir le vieillissement de la peau grâce à ses molécules anti-oxydantes (acide gamma-linoléniques, phycocyanine, tocophérol, carotène, sélénium et zinc) qui empêchent la formation de radicaux libres. Les acides gamma-linoléniques de la spiruline apportent souplesse, élasticité, et donc douceur à l’épiderme.

La paroi de la cellule de la spiruline est très mince, contrairement aux algues de mer : les nutriments sont donc rapidement et complètement absorbés par le corps et facilement assimilés par des enfants et personnes âgées.

L’activité purifiante de la spiruline pure entraîne une évacuation rapide et efficace des polluants et de l’acide lactique. Elle permet de ce fait une augmentation de l’énergie et une récupération plus rapide après un entraînement ou une compétition.

 

Qui peut consommer de la spiruline ?

Elle n’a pas de contre-indications connues. Sportifs, végétariens… tout le monde peut consommer la spiruline avec profit.

Ainsi, les femmes enceintes et/ou allaitantes ont tout intérêt à consommer de la spiruline, notamment pour sa teneur en fer, vitamine B9, B12,.... Les 2 médecins français les plus réputés en matière de spiruline - Dr.Jean-Louis Vidalo et Dr.Jean Dupire - sont unanimes sur ce point. 

En revanche, certains d'entre nous éviteront - par pur principe de précaution - de consommer la spiruline :

  • les patients sous anti-coagulants, vis-à-vis de la vitamine K contenue dans la spiruline
  • les patients hyperuricémiques, c'est à dire souffrant de goutte, l'acide urique pouvant potentiellement augmenter avec la spiruline
  • les patients ayant un excès de fer chronique, appelé hémochromatose,
  • les patients souffrant de phénylcétonurie, vis-à-vis de la phénylalanine contenue dans la spiruline.

Dans le cas d’une utilisation régulière, vous remarquerez des résultats après 1 à 3 semaines, selon votre métabolisme, morphologie et condition physique.

 

Spiruline & Alimentation

1 poignée de spiruline contient

  • autant de protéines que 35g de boeuf
  • autant de calcium que 3 verres de lait
  • autant de fer que 3 bols d’épinards
  • autant de bêta-carotène que 18 carottes
  • autant de vitamine B12 que 500g de steak
  • autant de vitamine E que 3 cuillères à soupe de germe de blé

La spiruline est donc une micro-algue au contenu nutritionnel exceptionnel qui ne nécessite ni traitement, ni cuisson.

 

Spiruline et écologie :

Compte tenu de sa productivité importante, la spiruline nécessite 30 fois moins de surface de culture que le soja, 40 fois moins que le maïs et 300 fois moins que la viande de boeuf.

La spiruline consomme beaucoup moins d’eau douce par kg de protéine que tout autre aliment : 3 fois moins que pour le soja, 6 fois moins que pour le maïs, 50 fois moins que pour la viande de boeuf.

Sa production est très peu coûteuse en énergie (incluant l’énergie solaire et l’énergie apportée). Le rendement énergétique de la spiruline (énergie produite en kg / énergie consommée par kg) est 5 fois supérieur à celui du soja, 2 fois à celui du maïs et 150 fois à celui de la viande de boeuf.

Consommer moins de viande et la remplacer par de la spiruline permet de diminuer drastiquement la consommation d’eau douce liée à la culture des plantes qui nourrissent le bétail, de consommer beaucoup moins de surfaces pour les cultures. Cela permet donc de réduire la déforestation et l‘érosion de la biodiversité, et également de diminuer la contamination de l’environnement par les pesticides, etc.

Moins de viande, c’est aussi moins de cholestérol et d’acides gras, ce qui est tout sauf négligeable sur le plan de la santé (problèmes cardio-vasculaires, obésité etc.).